fond1.jpg
Rechercher

Joyeux 3e

Il y a trois ans jour pour jour, un poids immense était levé de ma poitrine. Après des années de démarches, ma plus grande source de dysphorie de genre* était séparée chirurgicalement de mon corps. Double mastectomie, bye bye boobs. Le 7 novembre 2019 marque la fin des crises de panique à chaque fois que je m’habille, la fin de la respiration contrainte par mon binder**.Le 7 novembre 2019 commençait l’ère des respirations profondes, des baignades topless, des selfies et des sourires dans le miroir. J’ai eu peur de regretter ma décision jusqu’à la seconde avant de voir ma nouvelle poitrine pour la première fois. Je n’ai pas regretté ma décision une seconde depuis. Quel beau cadeau je me suis fait! Cette nouvelle version de mon corps est tellement plus confortable, plus près de moi. Plus jamais je ne vais boutonner une chemise jusqu’en haut ou rouler mes épaules pour camoufler mon corps, plus jamais je ne vais porter de top pour me baigner. Vive sentir l’air et l’eau caresser ma poitrine, vive respirer à fond. Joyeux troisième anniversaire à ma joie.


* dysphorie de genre : détresse psychologique aiguë liée à vivre un genre vécu qui n’est pas aligné avec le genre assigné et/ou perçu

**binder : veste de compression qui sert à camoufler la poitrine

Posts récents

Voir tout

Un blog dans l'engrenage